La dégustation du vin : Les différents goûts

Pourquoi apprendre comment se fait la dégustation d’un vin ?

Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets

Salvador Dali

Comprendre le vin qu’on consomme nous permet de l’apprécier encore mieux ! La dégustation est une expérience unique à chaque individu. Voilà pourquoi des fois entre vos amis, vous utilisez des mots complètement différents pour décrire un même vin. Mais en réalité, savoir quels termes sont utilisés pour définir les différents arômes, goûts ou saveurs, vous aidera à développer vos propres analyses !

Cependant, découvrez avec nous alors les cinq grandes catégories des goûts.

La dégustation du vin d’après les goûts

Acide

Une perception accentuée qui est associée à la fraicheur d’un vin. Toutefois, une acidité équilibrée, ni trop prononcée, ni l’inverse, est un caractéristique d’un bon vin. À savoir que les vendanges qui se font au début de la saison, résultent en la récolte de raisins avec une forte acidité. Plus les raisins sont laissés sur les vignes, plus ils mûrissent et alors plus leur acidité diminue.

Sucré

Cette sensation est perçue immédiatement en bouche pendant la dégustation du vin. En outre, les différents styles de vins sucrés sont le moelleux, le semi-doux, le liquoreux ou le doux.

Salé

C’est la sensation la plus persistante qui est associée à la minéralité. Cette perception de salinité se trouve dans les vins produits près de la côte et la mer.

Amer

Durant la dégustation d’un vin, l’amertume est généralement détectée en fin de bouche. Le goût amer est associé aux tanins d’un vin. Une très forte amertume dans un vin rouge tannique peut être lié à sa jeunesse. Au fur est à mesure qu’un vin vieilli, ses goûts s’équilibrent.

Umami

Cette perception est souvent dite comme complice au sucré puisqu’ils sont durs en bouche. L’umami est le cinquième goût et le moins reconnu.

Et encore d’autres sensations

Bien sûr les arômes et odeurs doivent être associées aux goûts.

En plus des 5 catégories connues et reconnues nous avons d’autres sensations possibles en bouche.

Comme la sensation d’assèchement lié aux tanins du vin (surtout en rouge)

Ou encore le côté rond gourmand qui peut s’apparenter au sucre mais qui est plus global en bouche ( un blanc élevé en bois qui vient tapisser toute la bouche de son coté gras et rond )

La dégustation est très catégorisée et pourtant comme un orchestre c’est un tout, tout est lié. Tout le monde peut avoir raison et avec une bonne explication il est possible de comprendre nos camarades de dégustation ( et un brin d’ouverture et d’écoute ).

Et surtout : il suffi d’oser !


Publié

dans

par

Étiquettes :